Qui est Mike Pence, le nouveau Vice-Président ?

COMPRENDRE L’ELECTION – Les Américains n’ont pas seulement voté pour un Président, ils ont aussi choisi un colistier qui deviendra le Vice-Président. Mike Pence, désigné par Trump pour former le « ticket » Républicain, aura ce rôle.

En juillet 2016, Donald Trump avait déclaré choisir le gouverneur de l’Indiana, Mike Pence, comme  « running mate ». Du nouveau Vice-Président, on pourrait dire qu’il est un très fervent conservateur social, relativement apprécié dans les cercles Républicains.

mike_pence_by_gage_skidmore_4

Qui est Mike Pence ?

Mike Pence a grandi dans une petite ville au sud d’Indianapolis, où son père tenait une station-essence. Caressant un temps le rêve de devenir prêtre, il poursuit finalement des études de droit, et commence par être avocat de droit privé.

En 1988 et en 1990, Pence se présente pour obtenir un siège au Congrès. Double échec. Pence lance alors son propre talk radio, The Mike Pence Show, où il se positionne comme politiquement conservateur.

En 2000, il se présente à nouveau au Congrès. Cette fois, c’est la bonne : Pence est élu. Il vote, tout son mandat, contre l’augmentation des taxes et les grandes dépenses publiques, se décrit lui-même en reprenant un slogan de son show comme « un chrétien, un conservateur, et un Républicain, dans cet ordre. » Il se fait l’un des premiers défenseurs du Tea Party.

Des points de divergence avec Trump

Il se fait surtout connaître pour une série de controverses au sujet des droits des minorités LGBT. Au Congrès, il défend l’idée d’une interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel. En 2015, il signe, en tant que Gouverneur de l’Indiana le « religious freedom bill » autorisant les tenanciers de commerce à ne pas servir de clients LGBT.

Les points de divergence ne manquent pas entre Pence et Trump. Par exemple, le milliardaire a plutôt l’habitude de soutenir les droits des personnes LGBT. Trump et Pence s’opposent également sur les questions du Partenariat Transpacifique, ou la question de l’avortement. En mars 2016, Pence a signé l’une des lois les plus restrictives des Etats-Unis en matière d’avortement, tandis que Trump a plutôt une attitude pro-choice.

Et bien que Mike Pence réclame une sécurité aux frontières accrue, il juge la proposition faite par Trump d’interdire l’entrée des musulmans sur le territoire américain « offensante et anticonstitutionnelle ».

Quel rôle pour le nouveau vice-président ?

Le Vice-Président, aux Etats-Unis, peut avoir un rôle clé. Pour commencer, c’est à lui qu’échoit la présidence des Etats-Unis en cas d’incapacité, de décès ou de démission du Président. Ainsi en 1985, Reagan, passé sur le billard pour une opération du colon, avait confié le rôle de Président des Etats-Unis à son Vice-Président George Bush père pour un intérim de huit heures. Plus anciennement, de la Vice-Présidence qu’il occupait, Gerald Ford est devenu Président, après la démission de Richard Nixon. En 1963, après l’assassinat de Kennedy, c’est Lyndon Johnson qui a pris la tête du pays.

La Constitution américaine place également le Vice-Président à la tête du Sénat des Etats-Unis, avec une voix prépondérante en cas d’égalité pour un vote.

Alexiane Lerouge